Conseils utiles

PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules
Vous êtes ici :

Je surveille ma consommation et mes installations

 

Je réduis ma facture d'eau

 

 

 

Comment réduire ma facture d'eau ? Toutes les démarches sur notre page dédiée

Des gestes simples pour vos robinets

En cuisine, utilisez exclusivement l'eau du réseau d'eau froide pour la boisson et la cuisson des aliments. L'utilisation d'une eau à température élevée favorise la migration des métaux dans l'eau.

Sur les communes desservies par l'usine de production d'eau du SIVOM de la Saudrune la dureté de l'eau est telle, qu'elle ne nécessite pas la mise en place d'un adoucisseur.

 

Toutefois, si votre logement en est équipé, réservez ce traitement complémentaire au seul réseau d'eau chaude sanitaire. Il est sans intérêt sur le réseau d'eau froide et peut même parfois accélérer la dissolution des métaux des conduites ou devenir un foyer de développement microbien lorsque son entretien est mal assuré. 

 

 

Quelques chiffres de consommation à la maison

Une chasse d'eau : 6 à 12 litres
La toilette au lavabo : 5 à 6 litres
Une douche : 60 à 80 litres
Un bain : 150 à 200 litres
Un lave linge : 70 à 120 litres
Un lave vaisselle : 15 à 30 litres
La cuisine : 3 à 5 litres
L'arrosage des pelouses : 17 à 20 litres par m2
Le lavage de votre auto : 200 litres environ
Le remplissage et maintien à niveau d'une piscine : entre 20 000 et 80 000 litres

Mais attention, les habitudes ne sont pas les mêmes pour tout le monde et les comparaisons sont bien aléatoires. Laisser couler l'eau pendant qu'on se lave les mains, qu'on se brosse les dents... ont des effets différents sur la consommation.
Ou encore prendre une douche de 15 minutes est certes agréable mais pas particulièrement économique.

 

 

Attention aux fuites

Une fuite sur une canalisation n'est pas toujours visible. Votre compteur vous permet de vérifier l'étanchéité de votre réseau privé, pensez à le contrôler régulièrement car vous êtes responsable de votre installation après compteur.

 

Comment contrôler votre consommation ?
Fermez tous vos robinets, vérifiez qu'aucun appareil ou point de consommation n'est en marche puis regardez votre compteur. L'affichage de l'index se décline en m3 jusqu'au litre.

 

  • Si la roulette indiquant les litres tourne alors que vous n'utilisez pas l'eau dans votre maison : il existe probablement une fuite sur votre installation.

Sinon, attendez au moins 2h sans utiliser d'eau puis aller de nouveau relever
les index :

 

  • Si les chiffres sont à l'identique : aucune consommation n'a été enregistrée, votre réseau est bien étanche.
  • Si les chiffres ont changé, c'est que votre réseau fuit. Vérifier votre installation et faites éventuellement appel à un plombier.

Par ailleurs, votre facture d'eau fait apparaître la consommation des années précédentes. Si vous constatez une augmentation alors que rien ne l'explique (même nombre de personnes, mêmes usages) interrogez vous et faîtes des contrôles de compteurs fréquents.

 

En savoir plus sur les répercutions sur votre facture

 

 

Chiffres indicatifs
des gaspillages suite
aux fuites d'eau

Goutte à goutte : jusqu'à 120 litres/ jour
Mince filet d'eau : jusqu'à 400 litres/ jour
Filet d'eau : jusqu'à 1500 litres/ jour
Fuite WC : jusqu'à 600 litres/ jour
Écoulement continu d'un cumulus : jusqu'à 100 litres/ jour
Fissure sur une canalisation enterrée : jusqu'à 300 litres/ heure
Tuyau d'arrosage ouvert : 1 000 litres/ heure.

 

 

Ayez le bon réflexe :
Faites régulièrement des contrôles de consommation

Afin d'éviter tout problème de consommation, n'hésitez pas à faire vos propres contrôles en consultant votre compteur.

Pour cela faîtes en sorte que le compteur soit bien accessible. L'ensemble des compteurs installés disposent soit d'aiguilles, de molettes, ou de cadrans totalisateurs qui permettent d'enregistrer en plus des m3, les hectolitres, décalitres et litres, et donc de déceler la moindre fuite.

Vous pouvez également faire la vérification suivante :

 

Avant d'aller vous coucher, relevez l'index de votre compteur, assurez vous qu'aucun appareil ou aucune installation utilisant de l'eau ne fonctionne ou ne sera utilisée.

 

Le matin, avant de vous servir de l'eau, contrôlez à nouveau l'index. S'il a changé, votre installation fuit. Appelez alors un plombier si vous n'êtes pas en mesure de trouver et réparer la fuite.

 

Sachez que dans toute consommation exceptionnellement élevée, vous êtes le mieux placé pour en déterminer la cause. Nous ne pouvons vous apporter que des conseils ou notre expérience dans ce domaine afin d'indiquer ou mettre en évidence les origines possibles de cette surconsommation.

 

 

Entretien des regards ou niches à compteurs

Lors de la relève des compteurs, il n'est pas rare de constater que certaines niches sont tellement encombrées ou dans un tel état d'abandon, qu'il devient quasiment impossible de faire le relève du compteur.

 

Nous vous rappelons que l'entretien du regard vous incombe et que l'inaccessibilité du compteur peut entraîner un forfait jusqu'à remise en ordre de la niche.

 

 

Canalisation privée ancienne : se persuader d'en changer

Lors de notre campagne de changement de compteur, il a été constaté, dans les maisons anciennes, qu'un nombre important de conduites de branchements après compteur était encore constitué d'acier « galvanisé ».

La corrosion connue sur ce type de matériaux est la principale cause de désordre et de plainte de la part des utilisateurs (eau colorée, présence de particules,...). De plus, elle génère un risque fort de fuite et une altération inéluctable du goût de l'eau. Une réfection avec un tuyau en polyéthylène est donc indispensable.
La présence de fines particules d'oxyde de fer provenant de ces corrosions est presque toujours la cause d'une eau trouble ou colorée.

Les branchements après compteur

On parle très peu des inconvénients de l'acier galvanisé constituant encore un nombre important de branchements privés. L'acier galvanisé qui a remplacé dans les années 50 le plomb diminue la quantité de plomb soluble dans l'eau mais n'évite pas totalement la contamination.
En effet, le zinc utilisé dans la galvanisation (on recouvre les pièces métalliques d'une couche de zinc afin qu'elles ne rouillent pas) des conduites en acier contient jusqu'à 1% de plomb et les points de soudure des conduites en cuivre qui sont assemblées contiennent environ 60% de plomb.

 

De plus, l'acier galvanisé qui possède au demeurant de bonnes qualités intrinsèques, n'a qu'une résistance moyenne à la corrosion. Comme tous les matériaux métalliques, il connaît divers facteurs d'influence aboutissant à ce que l'on appelle une « corrosion électrochimique » agissant sous l'action de paramètres d'ordre physique ou chimique tels que la température, le pH, le calcaire, la teneur en oxydant, les micro-organismes...

 

De façon plus générale, tout déséquilibre ou toute hétérogénéité du matériau conduit tôt ou tard à une corrosion contre laquelle il serait illusoire de vouloir lutter. Force est de constater que les branchements privés en acier galvanisé peuvent altérer la qualité de l'eau en raison de la dégradation du matériau.

On assiste le plus souvent à une dissolution de la couche de galvanisation favorisant ainsi une apparition de rouille à l'intérieur des canalisations. Aujourd'hui, l'utilisation de matériaux comme le PVC et le PE (polyéthylène) ont pris la relève.

 

Si vous disposez de conduites en acier galvanisé, nous vous recommandons vivement de prévoir la réhabilitation de ces dernières.

 

 

Liens directs